Articles au hasard

LightBlog

Mon ouverture de la truite avec le Mike

Bon, une fois n'est pas coutume, j'ai fait l'ouverture de la pêche de la truite. Si, si, vous avez bien entendu. Moi le pêcheur de blancs, je me suis mis à la truite ! Le Mike m'a dévergondé en 2012 en me trempant les pieds dans la Vesdre et ma curiosité a fait le reste.

Alors, vous nous imaginez les deux vaillants compagnons, le jour J à 6h du matin, affrontant les frimas et la dernière neige pour aller traquer de belles fario ... c'est sans compter sur notre légendaire sommeil ... Donc, on reprend : RV chez un marchand d'article de pêche de la région liégeoise vers 11h30 pour y acheter quelques vairons. La vision romantique de l'ouverture vient d'en prendre un sacré un coup, je l'avoue !

Après quelques discussions, Mike et moi décidons de l'endroit.

 Ce samedi, la neige recouvre encore le sol et le fond de l'air est bien frais. On s'est habillé en conséquence, Mike a mis des bottes trop petites et moi je le suis un peu trop chaudement. Vous voyez le spectacle : un grand type avec des pieds congelés et serrés et un p'tit bonhomme en sueur ... 
Notre première heure est trèèès calme et nous réapprenons à nos vairons à nager. A un moment où l'idée d'aller se boire une bonne bière a bien germé dans nos deux esprits, nous arrivons à une double fosse. Mike lance son vairon dans la première et s'accroche. Pas de chance ! Il me dit d'aller pêcher la seconde et, me déplaçant comme un (gros) Sioux, j'approche la cuvette. Je balance mon vairon le plus près de la petite chute d'eau et, après seulement deux tours de manivelle, je vois un poisson gober mon vairon.
Elle se débat bien la petite et, après avoir essayé de gagner un trou dans la berge, elle se rend enfin. En fait, elle est bien dodue et on n'est pas en présence d'une truitelle ! 37cm de muscle ! Elle est piquée juste dans la bouche. La suite fut rapide : décrochée, photographiée, mesurée et relâchée. Du no Kill, quoi !


Votre serviteur et sa première truite de 2013 : une belle fario sauvage à souhait !
La bestiole n'a pas saigné et nous avons été des plus délicats. La récompense est de la voir repartir dans son trou saine et sauve. Elle sera notre seule touche de la journée malgré tous nos efforts. 


Ce mardi, nous avons remis cela. Nous sommes partis un peu plus tôt et nous foulions les bords de la rivière vers 9h30. La neige a fondu et les eaux sont claires. La pêche va être difficile. En effet, après une touche rapide et la prise d'une petite truite de 24-25cm, je n'ai plus eu qu'une seule attaque. De son côté, le Mike a encore sorti le grand jeu en prenant une superbe fario de 46cm ! Ce type a le chic pour aller tirer les poissons de belle taille. J'ai encore beaucoup à apprendre.
Encore une fois, nous avons pratiqué un no-kill absolu et nos prises sont reparties sans le moindre encombre. Que c'est bon de les voir repartir dans leur fosse !

Décrochée en douceur par l'ami Mike

Allez, zou, retourne dans ta fosse !


Mon ouverture de la truite avec le Mike Mon ouverture de la truite avec le Mike Reviewed by Schmitz Jean Noel on 23:58 Rating: 5