MyMenu1

Le Franc Pêcheur est le blog de la revue du même nom. Il est également l'organe de communication de la Fédération Meuse Aval ASBL. Celle-ci comprend actuellement 5 sociétés fondatrices : la Société Royale des Pêcheurs à la Ligne de la Basse-Meuse Liégeoise (SRPBML, anciennement FRPBML et FPBML), les Amis de la Mehaigne, les Pêcheurs du Bas-Geer, Ambresin et Noville. Ces sociétés se battent pour certaines depuis plus de 50 ans pour la protection de la faune aquatique et des droits des pêcheurs. Les eaux que nous gérons couvrent la Meuse, de l'aval du pont d'Andenne jusqu'à la frontière avec les Pays-Bas (Lanaye), le canal Albert sur tout son parcours en Wallonie, la Mehaigne, la Berwinne et ses affluents, la Gueule, ainsi que la darse de Cheratte et la gravière Brock à Hermalle-sous-Argenteau (les 2 dernières dépendent de la Basse-Meuse), soit le sous-bassin de la Meuse aval !

Nous publions 4 fois par an la revue "Le Franc Pêcheur" que nos membres reçoivent pour seulement 5€ d'affiliation annuelle sur le parcours banal (de 30 à 55€ sur les parcours privés) ! La carte de membre à la Basse-Meuse donne également accès à la darse de Cheratte et à la gravière Brock !
Enfin, sur demande, vous pouvez recevoir un permis pour pêcher la Meuse mitoyenne aux Pays-Bas, valable 2 ans (valeur +/-20€) !

mercredi 27 mars 2013

Un rendez-vous à ne pas manquer : le colloque "Apports scientifiques récents à la Gestion des Peuplements de Poissons et de leurs Habitats"

 

Où ? 

A l’Institut zoologique de l’Université de Liège, quai Van Beneden, 4000 Liège


Quand ? 

Le 30 mai 2013 de 8h30 à 18h


Sujet ?

Que font les scientifiques qui utilisent les poissons d’eau douce comme modèles biologiques ? En quoi leurs recherches sont-elles utiles pour les utilisateurs de la rivière?
L’objectif de ce colloque est de présenter et vulgariser les derniers résultats des études scientifiques qui sont menées en Belgique (principalement en Wallonie mais aussi en Flandre) et d’expliquer en quoi elles sont nécessaires pour mieux comprendre et ainsi mieux gérer les peuplements piscicoles de nos cours d’eau.
Il est particulièrement destiné aux gestionnaires des cours d’eaux, aux naturalistes, aux pêcheurs, à des associations de protection de l’environnement, aux décideurs, aux scientifiques et aux étudiants.
À l’occasion de cette journée d'étude, seront trouvées des réponses à des questions comme :

  • le saumon est-il de retour dans nos cours d'eau ?
  • de nouveaux types de repeuplement sont-ils envisageables?
  • que fait-on pour diminuer l'impact de l'hydroélectricité ?
  • que va-t-il se passer avec le silure du Danube ?
  • pourquoi certains poissons jadis abondants (gardon, ablette commune) diminuent-ils dans la Meuse ?
  • quelle est l'efficacité des frayères flottantes en lac artificiel ?
  • comment peut-on évaluer l'efficacité des repeuplements en truite commune ?
  • les poissons vont-ils tous devenir femelles ?
  • Quelle est la situation en Flandre ?
Ce colloque est organisé dans la continuité du 50ème anniversaire de l’Aquarium-Muséum de Liège, et sous l’impulsion initiale du Groupe d’Intérêt pour les Poissons, la Pêche et l’Aquaculture.

Comment s'inscrire ?

Une participation financière de 15 euros est demandée et inclut deux « pauses café », le lunch de midi, la remise d’un porte documents et la visite libre de l'Aquarium (dès 17h).
Nous vous prions de remplir le formulaire ci-dessous et d’effectuer un virement bancaire sur le compte IBAN BE85 3401 5580 7906 (BIC : BBRUBEBB) avec en communication votre nom et prénom. La date limite de paiement pour que votre inscription soit prise en considération est le 6 mai 2013.
Un reçu vous sera envoyé par email dès réception de votre paiement.

Lien direct vers le site du GPPH

http://www.gpph.ulg.ac.be/index.php



Le programme

08h30-09h00
Accueil et enregistrements
09h00-09h30
Exposés d’introduction
09h30-10h00
Qualité écologique des cours d’eau en Wallonie  et  qualité piscicole (DEMNA)
10h00-10h30
Evolution de la biodiversité piscicole en Wallonie des années 1970 à nos jours (ULg-LDPH)
10h30-11h00
Pause café
11h00-11h30
Pourquoi le gardon est-il en régression dans la Meuse (FUNDP - URBE)
11h30-12h00
Diversité génétique des populations de barbeaux et hotus pour améliorer les techniques d’élevage en vue de repeuplements raisonnés (ULg : CEFRA-LDPH)
12h00-12h30
Reproduction des poissons phytophiles : rôle des structures artificielles et aménagements compensatoires (Maison de la Pêche)
12h30-14h00
Lunch
14h00-14h45
Le point sur la restauration des populations de poissons menacés en Flandre – Lotte, Anguille, Alose, Lamproie de rivière (INBO – ANB)
14h45-15h15
Evaluation de dispositifs combinés pour permettre la libre circulation des poissons au niveau d’un site hydroélectrique pilote (ULg-LDPH)
15h15-15h45
Pause café
15h45-16h15
Epuration des cours d’eau et féminisation des poissons (FUNDP-URBE)
16h15-16h45
Impacts génétiques des repeuplements en truites sur les populations sauvages. Développement de nouveaux outils (UCL)
16h45-17h00
Conclusions
17h00-18h00
Visite libre et gratuite de l'Aquarium Dubuisson

mercredi 20 mars 2013

Nouvelle rubrique dans le Franc Pêcheur technique : "J'ai testé pour vous"

Tout est dans le titre ! Au gré des achats que je ferai et du matériel qu'on voudra bien me prêter, je passerai en revue des cannes, moulins, fourreaux, ... et vous dirai ce que j'en ai pensé et si je trouve que c'est un bon achat ou non.

Pour cette première fois, c'est la canne Jaxon Variant Pro Spinning qui s'y colle :  http://lefrancpecheurtechnique.blogspot.be/2013/03/jai-teste-pour-vous-canne-au-lancer.html



Rappelons que le matériel Jaxon est en vente exclusive dans notre région au magasin "Entre deux eaux", tenu par Sylwia, à Lixhe.

mardi 19 mars 2013

Mon ouverture de la truite avec le Mike

Bon, une fois n'est pas coutume, j'ai fait l'ouverture de la pêche de la truite. Si, si, vous avez bien entendu. Moi le pêcheur de blancs, je me suis mis à la truite ! Le Mike m'a dévergondé en 2012 en me trempant les pieds dans la Vesdre et ma curiosité a fait le reste.

Alors, vous nous imaginez les deux vaillants compagnons, le jour J à 6h du matin, affrontant les frimas et la dernière neige pour aller traquer de belles fario ... c'est sans compter sur notre légendaire sommeil ... Donc, on reprend : RV chez un marchand d'article de pêche de la région liégeoise vers 11h30 pour y acheter quelques vairons. La vision romantique de l'ouverture vient d'en prendre un sacré un coup, je l'avoue !

Après quelques discussions, Mike et moi décidons de l'endroit.

 Ce samedi, la neige recouvre encore le sol et le fond de l'air est bien frais. On s'est habillé en conséquence, Mike a mis des bottes trop petites et moi je le suis un peu trop chaudement. Vous voyez le spectacle : un grand type avec des pieds congelés et serrés et un p'tit bonhomme en sueur ... 
Notre première heure est trèèès calme et nous réapprenons à nos vairons à nager. A un moment où l'idée d'aller se boire une bonne bière a bien germé dans nos deux esprits, nous arrivons à une double fosse. Mike lance son vairon dans la première et s'accroche. Pas de chance ! Il me dit d'aller pêcher la seconde et, me déplaçant comme un (gros) Sioux, j'approche la cuvette. Je balance mon vairon le plus près de la petite chute d'eau et, après seulement deux tours de manivelle, je vois un poisson gober mon vairon.
Elle se débat bien la petite et, après avoir essayé de gagner un trou dans la berge, elle se rend enfin. En fait, elle est bien dodue et on n'est pas en présence d'une truitelle ! 37cm de muscle ! Elle est piquée juste dans la bouche. La suite fut rapide : décrochée, photographiée, mesurée et relâchée. Du no Kill, quoi !


Votre serviteur et sa première truite de 2013 : une belle fario sauvage à souhait !
La bestiole n'a pas saigné et nous avons été des plus délicats. La récompense est de la voir repartir dans son trou saine et sauve. Elle sera notre seule touche de la journée malgré tous nos efforts. 


Ce mardi, nous avons remis cela. Nous sommes partis un peu plus tôt et nous foulions les bords de la rivière vers 9h30. La neige a fondu et les eaux sont claires. La pêche va être difficile. En effet, après une touche rapide et la prise d'une petite truite de 24-25cm, je n'ai plus eu qu'une seule attaque. De son côté, le Mike a encore sorti le grand jeu en prenant une superbe fario de 46cm ! Ce type a le chic pour aller tirer les poissons de belle taille. J'ai encore beaucoup à apprendre.
Encore une fois, nous avons pratiqué un no-kill absolu et nos prises sont reparties sans le moindre encombre. Que c'est bon de les voir repartir dans leur fosse !

Décrochée en douceur par l'ami Mike

Allez, zou, retourne dans ta fosse !


vendredi 8 mars 2013

La truite ouvre ce samedi 16 mars à 6h24 - évitons le wading, SVP !

Afin de relayer un appel fait par Philippe Hardy du VPN, je me permets d'insister sur un point : de l'ouverture de la truite jusqu'à l'ouverture générale de juin, pensez aux œufs que nos poissons ont déposés dans le gravier ou sur les plantes, évitez autant que faire se peut de marcher dans l'eau (wading), même là où c'est autorisé !

C'est d'autant plus vrai pour les bancs de graviers qui servent aussi bien pour nos truites, ombres, barbeaux, ... pensez à eux et n'allez pas piétiner leur progéniture !
Une frayère de truite se reconnait à sa couleur : une plus ou moins grande tache plus claire (voire presque blanche) sur le fond.

Quelques petits films pour vous éclairer : 


La vidéo devient ici très intéressante vers 1'45". On y voit une belle femelle entourée de mâles (plus petits et foncés).

Idem pour les ombres ... l'action débute à 1'40"