MyMenu1

Le Franc Pêcheur est le blog de la revue du même nom. Il est également l'organe de communication de la Fédération Meuse Aval ASBL. Celle-ci comprend actuellement 5 sociétés fondatrices : la Société Royale des Pêcheurs à la Ligne de la Basse-Meuse Liégeoise (SRPBML, anciennement FRPBML et FPBML), les Amis de la Mehaigne, les Pêcheurs du Bas-Geer, Ambresin et Noville. Ces sociétés se battent pour certaines depuis plus de 50 ans pour la protection de la faune aquatique et des droits des pêcheurs. Les eaux que nous gérons couvrent la Meuse, de l'aval du pont d'Andenne jusqu'à la frontière avec les Pays-Bas (Lanaye), le canal Albert sur tout son parcours en Wallonie, la Mehaigne, la Berwinne et ses affluents, la Gueule, ainsi que la darse de Cheratte et la gravière Brock à Hermalle-sous-Argenteau (les 2 dernières dépendent de la Basse-Meuse), soit le sous-bassin de la Meuse aval !

Nous publions 4 fois par an la revue "Le Franc Pêcheur" que nos membres reçoivent pour seulement 5€ d'affiliation annuelle sur le parcours banal (de 30 à 55€ sur les parcours privés) ! La carte de membre à la Basse-Meuse donne également accès à la darse de Cheratte et à la gravière Brock !
Enfin, sur demande, vous pouvez recevoir un permis pour pêcher la Meuse mitoyenne aux Pays-Bas, valable 2 ans (valeur +/-20€) !

vendredi 12 août 2016

Basse-Meuse : Expo pêche en Outremeuse - 13, 14 et 15 août 2016



AMI(E)S DE LA PECHE , FETEZ LE 15 AOUT EN OUTREMEUSE !


A l'invitation du BECS (Bureau Exécutif des Comités Scolaires de la Ville de Liège)

La Société Royale des Pêcheurs de la Basse-Meuse Liégeoise et le Feeder Team Liège tiendront un stand d'information

 Au 10 de la rue Surlet  en Outremeuse à Liège

Le samedi 13 et le dimanche 14 août dès 16 h. et le lundi 15 août dès 12 h

(bar et petite restauration seront également au rendez-vous ...!)


Verre de l'amitié le samedi 13 août à 18 h. Bienvenue à toutes et tous !

FMA - Mehaigne : Pêche en Fête - 21/08/2016


Basse-Meuse : concours pour les enfants - 3/09/2016


Basse-Meuse : Challenge Jean Delcourt - 20/08/2016


mardi 26 juillet 2016

CHAMPIONNAT de BELGIQUE - KAMPIOENSCHAP van BELGIE U14 - U18 - U23 - Vétérans - 28/08/2016 - canal Albert kanaal - Hermalle-sous-Argenteau (organisation EC organisatie))

La fédération Est Compétition organise ce dimanche 28 août le championnat de Belgique pour les classes de pêcheurs suivantes : 


Date / Datum                                               28 Août 2016


Organisation / Organisatie                      EST COMPETITION


Lieu / PLaats

Canal Albert, rive gauche, AlbertKanaal, linkeroever entre les ponts de Haccourt et Hermalle / tussen de bruggen van Haccourt en Hermalle


Retrait des emplacements          ATELIER DU CHATEAU

Afhalen plaatsnummers              rue du Roi Albert, 50

                                                    4680 Oupeye

                                                    De/Vanaf: 08 u 30


Palmares                                       Idem


Heures de début                De 11 h 00  à 15 h 00 

Aanvang                            Van 11 u 00 tot 15 u00


Modalités de pêche / Modaliteiten

  • Règlement BFA des championnats de Belgique / Reglement BFA van Belgische kampioenschappen
  • Poids pur / Zuiver gewicht
  • Dérogation de toutes tailles et captures / Alle vissen toegelaten
  • Asticots de couleurs autorisés / Gekleurde maden toegelaten
  • Longueur de cannes/Hengellengte U14= 10m et/en U18-U23-Vérérans = 11,50m


Inscriptions / Inschrijvingen

Exclusivement via les fédérations / Uitsluitend via de verbonden


Renseignements / Inlichtingen

Guy Detongre, rue de la moinerie, 13, 4680 Hermée Tél: 0494130037


Remarques / Opmerkingen

  • Circulation sur le halage, le jour du championnat / Gebruik van het jaagpad op dag van de organisatie
  • Pour le parking voir plan au local / voor parking zie plan in het lokaal

mercredi 1 juin 2016

Editorial, budget, patience et énervement

Derrière ce titre quelque peu énigmatique se cache une réalité halieutique : le pêcheur est très patient, mais, là, il est arrivé à son maximum. Pour être plus clair, nous venons de vivre une période très intense de quelques mois, presqu'un an, en fait. En 2015, vers le mois de juin, les premières discussions visant à la création de la Fédération Meuse Aval ASBL commençaient. Elles allaient se tenir 1 fois par mois au moins, jusqu'à l'AG constitutive de la fin octobre. Et c'est sans compter les rencontres pour discuter certains points et le travail touffu dans nos fédérations respectives. Autant dire qu'entre tout cela, les réunions à la Maison Wallonne de la Pêche (MPW), les empoissonnements, etc. , notre agenda a été triplement plein. Malgré tout cela, la FMA a été créée dans les temps, ses statuts déposés aux Greffes du Tribunal de Commerce de Liège, le compte en banque créé (ce qui est plus compliqué qu'il n'y paraît). La fin 2015 et ce début 2016 ont donc été particulièrement stressants, avec des sollicitations urgentes de la MPW, du service comptable de la Région Wallonne, etc. , demandes auxquelles nous avons toujours répondu dans les temps.

Bref, vous allez me dire que tout va bien. En fait, le monde de la pêche a fait son job - tout ce qu'il devait faire - et aurait aimé que ses "compagnons de jeu" en aient fait de même : entre des mails sans réponses, les budgets 2016 enfin signés le 19 mai 2016, l'agrément qui ne l'est pas encore (!), etc. En fait, notre patience est mise à rude épreuve et 2016 restera dans les mémoires comme étant une année de transition, frustrante à souhait, excessivement immobile, riche en projets, mais pauvre en réalisations. Pour moi, c'est l'enfer, je dois bien vous le dire, car le seul moment durant lequel j'aime attendre est à la pêche, avant d'avoir une touche. 

Pour faire l'état des choses, la réforme de la pêche concernant les structures est terminée, mais nous ne savons toujours pas comment tout va fonctionner : le Conseil Supérieur de la Pêche où nous aurons un représentant (CSWP, conseil au ministre en matière de règlements de pêche, d'ouvertures, etc.) n'est pas encore nommé, le Fonds Piscicole de Wallonie où nous siègerons également (FPW, qui discute des budgets) n'a pas encore été réuni, les liens jadis créés en Commission Provinciale Piscicole avec les pouvoirs publics (travaux sur les CENN) sont en piteux état, etc. Quant au remplacement de la loi de la pêche de 1954 et de ses addenda, on n'est qu'au stade de la discussion et un projet est sur les planches. Les réunions se font quasi à huis-clos et l'info ne filtre que peu vers les pêcheurs. Et, de nouveau, je m'énerve. Pourquoi est-ce l'ancien CSWP qui discute la réforme ? Même si je connais pas mal de ses membres et que je sais qu'ils sont honnêtes, fiables et modernes, je ne peux m'enlever de la tête que c'est aux nouvelles fédérations de décider de cela. La pêche a besoin d'une vraie réforme pour nos générations futures et pas de compromis pour éviter de déstabiliser nos vieilles habitudes. Une loi de 60 ans d'âge a au moins 40 ans de trop ! Les temps changent et elle n'est plus adaptée. Alors, allons de l'avant et inspirons-nous de nos voisins hollandais, il y a pas mal d'idées à aller chercher. Ma crainte est claire : la législation sera-t-telle à la hauteur de nos attentes (qu'on se débarrasse plus facilement des viandards, d'ici ou d'ailleurs, qu'on pêche un peu plus longtemps le carnassier, qu'on protège mieux nos poissons par des zones no-kill (par exemple, l'aval du barrage de Lixhe pour la Basse-Meuse), qu'on limite les prises (pour tous les poissons), etc.) ? Sera-t-elle prête pour le 1er janvier 2017 ? Sera-t-elle directement claire et exempte d’ambiguïté ? Sera-t-elle facile à appliquer ?

Je vous passe le couac des permis en janvier, le manque de précision du programme d'achat desdits permis (mal pensé par les gens qui s'en sont occupés) et l'ouverture (très) tardive du site d'achat en ligne, ... ainsi que ma rencontre avec les fédérations des Limbourgs flamands et hollandais. En fait, tout cela me fait dire qu'on est clairement 10 à 15 ans en retard quant à notre organisation. La pêche en Wallonie est à la traîne et c'est bien dommage. Les fédérations ont pourtant toujours pressé pour aller de l'avant, mais il semble que le changement ne plaise pas à tout le monde.

Enfin, ne crachons pas dans la soupe, nous avons de nombreuses qualités, dont des membres actifs remarquables, des eaux en amélioration et des effectifs en augmentation. Mais, là, il faut d'urgence que les politiciens écoutent et respectent l'avis du monde de la pêche, afin que ce dernier puisse enfin se remette à avancer. C'est nécessaire, tant pour nos pêcheurs que pour nous ! Merci.